Publicité

MUSÉES ET EXPOSITIONS


x

x

Par Marc-Yvan Coulombe xxxxxx

x

x_____________________________________________________________________________________

  Une journée en Nouvelle-France et de la bière...

  À l'occasion de la « Journée des musées montréalais », le site du Musée de Lachine propose un voyage immersif en Nouvelle-France. En effet, ce 28 mai, petits et grands sont invités à revivre l’époque de la traite des fourrures, ainsi qu'à diverses rencontres, dont celle de la coureuse des bois Madeleine de Roybon. Pour sa part, l’artisan Michel Cadieux   animera un atelier-démonstration de fabrication de calumets canadiens. Ce sera aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir la Maison Le Ber-Le Moyne, construite entre 1669 et 1671 et représentative de l'architecture française du XVIIe siècle. « Visiter ce bâtiment, ce n’est rien de moins qu’explorer le plus ancien poste de traite des fourrures du régime français toujours debout au pays... c’est aussi faire la connaissance de ses occupants successifs par l’intermédiaire de 400 objets, pièces de mobilier et artefacts archéologiques présentés à l’intérieur de ses murs. » D'autre part, l’Entrepôt de Lachine, autrefois au cœur de la production de la célèbre bière Black Horse, pourrait bien être le théâtre d''un des temps forts de la journée, avec l'exposition « Pour boire il faut vendre ». La publicité et la bière Black Horse au XXe siècle qui démontre les stratégies promotionnelles utilisées par la Brasserie Dawes pour mousser les ventes de son produit. Mais la Black Horse était-elle noire? Le sommelier Stéphane Morin aura une réponse à cette question, alors que les visiteurs pourront déguster quelques bières. Pour en savoir plus, cliquez ici!

x

x

    Une histoire de Montréal

À l'occasion du 375e anniversaire de Montréal, la Galerie Michel-Ange qui célèbre ses 35 ans d'existence, présente Montréal d'hier à aujourd'hui. Cette exposition qui se veut un reflet de la créativité conjuguée au présent et au passé montréalais, regroupe les œuvres de plus d’une cinquantaine d’artistes d'aujourd'hui et de maîtres qui, à leur époque, ont rendu hommage à Montréal. Ça va de l’abstraction au Pop Art, des paysages traditionnels aux scènes d’art naïf, en passant par le Street art de TONE, ce peintre né en France et montréalais d'adoption, issu du mouvement graffiti. En plus de pouvoir admirer ces œuvres, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur les liens qui unissent notre métropole et certains créateurs à travers différents documents et artéfacts. Montréal d'hier à aujourd'hui se poursuit du 3 juin au 3 juillet à la Galerie Michel-Ange. Parmi les artistes exposés, Miyuki Tanobe (photo de gauche, un tableau représentant un dépanneur de la rue Sainte-Catherine, angle Saint-Marc, dans l'ouest de ville). On annonce le tirage au sort d'une lithographie de Jean-Paul Riopelle, lors du vernissage du 3 juin. Galerie Michel-Ange. Pour plus de détails, cliquez ici!

    Le Mur des Rapaces

Après le vibrant succès de ses deux dernières expositions itinérantes, Les derniers territoires et Rapaces qui se sont promenés à Ottawa, Sherbrooke, Rouyn-Noranda, Québec, Montréal. Après une immersion au Mexique est retour au Québec. Le bouillonnant René Derouin est en perpétuelle création, avec son tout nouveau projet monumental, Le Mur des Rapaces, véritable work in progress une œuvre de 48 pieds, qui vient nourrir sa réflexion sur la société des rapaces entamée en 2010. Les oiseaux de proie fascinent Derouin depuis longtemps, et il n’hésite pas à les utiliser pour illustrer la rapacité du néo-libéralisme radical qui influence la société actuelle. Né du choc provoqué par l’arrivée de Trump, ce projet monumental représente bien la philosophie d’engagement social privilégiée par l’artiste. L’exposition De la Chapelle au Mur des Rapaces, sera inaugurée au Centre d’exposition de Val-David du 24 juin au 4 septembre, un pèlerinage qui sera loin d’être volatile. « Avec le Mur des rapaces, je veux faire une œuvre d’art pour embellir et non enlaidir, pour réfléchir et pour garder en mémoire que ce président veut couper l’Amérique en deux. Cette œuvre va le rappeler longtemps »... René Derouin. Pour en savoir plus, cliquez ici! (M. F,)





  Le buste revisité...

L’artiste d’origine mexicaine Federico Carbajal, fidèle à son intérêt pour l’anatomie humaine, se lance dans la représentation de sentiments, de pensées ou d’états d’esprit pouvant être exprimés par le visage humain, avec Disssecting Thoughts. En fait, cette exposition de sculptures fabriquées à partir de plus de 200 mètres de fils d’acier et de cuivre entrelacés comporte trois autres champs d'exploration. Dans Bipolar Asymetries, des portraits bidimensionnels en fil d’acier galvanisé sont contenus dans un assemblage circulaire et transparent. Ils expriment le conflit universel de la dichotomie humaine (le bon et le mauvais, l’amour et la haine, la vie et la mort, etc.). La série Wireheads représente, quant à elle, des têtes tridimensionnelles interconnectées. Dépassant la représentation figurative du sujet, l’interaction des têtes matérialise l’univers abstrait de nos esprits. Enfin, l’installation Portrait Shadows vient compléter le corpus en amalgamant sculpture, lumière et dessins. Dans la pénombre, des faisceaux lumineux projettent au mur les ombres de deux têtes sculptées. Ainsi, les dessins éphémères qui en résultent suggèrent un dialogue entre les deux personnages Dissecting Thoughts, du 18 mai au 18 juin, à la Galerie Dominique Bouffard. Pour en savoir plus, cliquez ici!



  Pleins feux sur u
n peintre autodidacte

Le Québécois Claude Langevin, réputé entre autres pour ses tableaux de paysages, est en vedette dans le dernier numéro d'Arabella, un magazine d'art, d'architecture et de design, considéré comme l'un des plus importants au Canada. Dans une entrevue accompagnée d'illustrations de ses œuvres, l'artiste qui roule sa bosse depuis plus de 35 ans précise le sens de sa démarche. On sait qu'au début de sa carrière, Langevin a travaillé avec de l'acrylique, mais après avoir redécouvert le travail de Clarence Gagnon et Tom Thomson (un proche du célèbre Groupe des Sept), il a opté pour l'huile et le pinceau qu'il continue d'ailleurs d'utiliser pour peindre des scènes de villes et de campagne d'un peu partout au Québec et dans les Maritimes. On peut d'ailleurs admirer les œuvres de Claude Langevin, à la galerie le Balcon d'Art. Pour accéder à la galerie, cliquez ici!

  Tout sourire // Pi  ck a smile

Cette exposition se veut le lieu d’éclosion d’une myriade d’interactions colorées, desquelles émane un dynamisme jovial et contagieux. L’unicité de chacun des personnages invite le spectateur à se transporter dans différents univers, toujours plus colorés les uns que les autres. Au regard de cet ensemble, on se sent submergé par une vague de bonheur, la succession de ces tableaux étant initiatrice d’une véritable réaction en chaîne. Par le biais de cette exposition, l’artiste Raphaëlle Séguin a souhaité exploiter tout le potentiel émotionnel de la couleur, en laissant ainsi sa principale source d’inspiration. Particulièrement sensible au pouvoir des différentes nuances du spectre de l’arc-en-ciel, elle espère que l’énergie positive et la folie que dégagent ses tableaux illumineront le quotidien de ceux qui les observent. Mettre un peu de couleur dans votre vie tout comme dans la sienne, voilà l’essence de son travail. Du 13 au 26 juin à la Galerie MX. Pour en savoir plus, cliquez ici! (M. F.)


  Sur la route des échanges en
Nouvelle-France

La venue des beaux jours coïncide avec l’ouverture du Musée de Lachine à l’occasion de son 350e anniversaire et du 375e de Montréal. Le Musée propose, à compter du 24 mai, une programmation spéciale faisant écho à l’histoire de Lachine, à l’exploration du territoire et à la traite des fourrures. Sur la route des échanges sur le site de la Maison Le Ber-Le Moyne (photo) renoue avec sa fonction première : un incontournable poste de traite très fréquentée sur la route des fourrures en Nouvelle-France. Dans l’ambiance historique d’un bâtiment tricentenaire, petits et grands pourront découvrir comment s’exerçait le troc entre Amérindiens et Européens, tout en manipulant peaux, outils et objets de traite. Des sculptures témoin de l’histoire, en bordure du fleuve à Lachine, plusieurs sculptures extérieures évoquent l’histoire lachinoise et montréalaise, de la présence amérindienne à la colonisation seront en vedette commentées par les guides. Motifs de peaux de castor, visages d’explorateurs, silhouettes de poissons... Tout en vous baladant en vélo, faites une pause au Musée à compter du 24 mai. Pour en savoir plus, cliquez ici! (M. F.)



  Accent Russe

En collaboration avec le Festival les Saisons Russes de Montréal, le Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce présente l’exposition intitulée Accent Russe de l’artiste Natasha Turovksy, violoniste qui a percé grâce à son talent musical. Théâtral et surréaliste, son travail évoque un sentiment de liberté empreint d’une logique onirique. Le symbolisme narratif qui s’en dégage rappelle cette époque où le rêve et l’enfance ne font qu’un. Cette exposition composée de tableaux récents exposés pour la première fois, laisse entrevoir le lien puissant qui unit l'expression musicale et le geste pictural, mais également, l’influence de la langue dans la création artistique. Depuis sa première exposition solo en 1995, à Montréal, elle a exposé dans plusieurs villes du monde, soit Barcelone, Cleveland, Boston, New York et Hong Kong. Ses œuvres font partie de collections aux États-Unis, en Angleterre, en Espagne, en France, au Canada... Au Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce, du 12 mai au 26 juin. Pour en savoir plus, cliquez ici! (M. F.)

  Espace pour la vie au planétarium

Célébrant l  e 375e anniversaire de la Ville de Montréal, « Espace pour la vie » affiche des œuvres multimédias inspirées des sciences et de la nature. La toute nouvelle programmation double présentée au Planétarium Rio Tinto Alcan vou  s invite à voyager de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Dans un premier temps, voyez Kyma-ondes en puissance (photo de gauche) du Théâtre de la Voie lactée. Constatez l’omniprésence du phénomène des ondes dans nos vies avec cette œuvre immersive et artistique qui se retrouve dans la musique, la lumière, l’atome et la vie toute entière, conçue et réalisée par le cinéaste Philippe Baytaucq sur une musique originale de Robert M. Lepage. Puis, le spectacle Voyageurs de l’ombre (photo de droite) du Théâtre du Chaos propose une incursion dans le monde de l’exploration spatiale. Survolez quelques missions récentes qui ont fait des révélations surprenantes sur les petits objets célestes qui habitent le système solaire (comètes et astéroïdes). Ce fascinant voyage du côté sombre de notre univers dévoile les origines mouvementées de notre monde, les impacts violents qui ont été sources de destructions depuis et dont les débris peuvent encore atteindre notre planète. Une production américaine Evans & Sutherland adaptée par l’équipe du Planétarium Rio Tinto Alcan. Pour en savoir plus, cliquez ici! (M. F.)

  Les ph  otos d'un homme qui a tout vu!

x
Ce printemps, nous avons droit à la première exposition québécoise du photographe écossais Harry Benson, dont la feuille de route est hallucinante! Né en 1929, l'artiste a photographié onz
e présidents américains, de Eisenhower à Obama, ainsi que la reine Elizabeth II et Sir Winston Churchill. Chez les artistes, sa liste comprend : les Beatles (photo), les Rolling Stones, Andy Warhol, James Brown, Sophia Loren, Dolly Parton, Jack Nicholson et Amy Winehouse… De plus, il a couvert les émeutes raciales des années 60 aux États-Unis, ainsi que les assassinats de Robert Kennedy, de Martin Luther King et de John Lennon. Ses clichés ont été publiés, entre autres, dans les magazines : Time, Vanity Fair, Newsweek, France Vogue, Paris Match, Forbes et People. L'exposition montréalaise propose une cinquantaine de clichés, incluant une sélection de photos des Beatles prises lors de leurs tournées à Paris, Amsterdam, Copenhague, New York et Miami, entre 1964 et 1966. On peut aussi y voir une photo du Président de la République française Charles de Gaulle, prise lors de son célèbre discours prononcé le 24 juillet 1967 au balcon de l’hôtel de ville de Montréal. L’exposition-vente HARRY BENSON : personnes d’intérêt, à la Galerie Got, jusqu'au 28 mai. Pour en savoir plus, cliquez ici!

x
x
x
x
x
  CSI : l'expérience

Qui n'a pas regardé au moins une fois la populaire série policière CSI : Crime Scene Investigation? Et bien voici que le Centre des sciences de Montréal vous propose de plonger vous-même dans une enquête policière, grâce à une immersion dans le monde des sciences judiciaires et de la médecine légale. D'abord, on visite la scène du crime. En fait, il y en a trois : un salon où se trouve une voiture qui a défoncé un mur, avec un homme mort au volant; une ruelle lugubre où gît le corps d'une femme; un désert où se trouvent des ossements humains. Votre « travail » se poursuit en laboratoire ou dans une salle d'autopsie, où vous devez examiner des éléments de preuve, avant de produire votre rapport. Reste à voir si vos observations et analyses vous permettront d'élucider le mystère qui vous est proposé. Présentée pour la première fois au Canada, après avoir fait le tour du monde CSI : l'expérience fait escale au Centre des sciences de Montréal, jusqu'au 4 septembre. Pour en savoir plus et réserver vos billets en ligne, cliquez ici!


  Moment Factory à la basilique
Notre-Dame de Montréal

En plus l'illuminer le pont Jacques-Cartier, voilà que Moment Factory installe ses projecteurs à la basilique Notre-Dame de Montréal. Le spectacle son, lumière et vidéo intitulé AURA, d'une durée d'environ une heure, comprend un parcours organisé dans le but de redécouvrir ces lieux construits il y a près de 190 ans. L'autel, les balcons et les colonnes sont mis à profit. Le tout se déroule au son d'une œuvre musicale créée par Troublemaker avec une trentaine de musiciens et une vingtaine de chanteurs. Rappelons que Moment Factory est un studio de divertissement multimédia, combinant la vidéo, l'éclairage, l'architecture, le son et les effets spéciaux, qui a créé des centaines de spectacles à travers le monde pour des clients tels que Madonna, Microsoft, Sony et l'Aéroport International de Los Angeles. AURA qui s'inscrit dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, prend l'affiche à la basilique Notre-Dame de Montréal. Pour en savoir plus et réserver vos billets en ligne, cliquez ici!


  Une nouvelle expérience cinématographique

Le cinéma IMAX®TELUS du Centre des sciences s'est doté d'un nouveau système laser qu'il souhaite faire découvrir au public à travers le film Amérique Sauvage 3D. Muni de la toute dernière génération de projection au laser IMAX, ainsi que d’un nouveau système de son, ce cinéma nous promet « des images cristallines, des couleurs d’une intensité à couper le souffle et un son numérique complètement submergeant. » Il faut dire que le film projeté permet des incursions dans une trentaine de parcs nationaux américains, grâce à des images de grande qualité, filmées à l'aide de caméras IMAX 3D. De plus, le Centre des sciences dévoile une nouvelle zone avec l’exposition permanente Humain qui laisse entrevoir ce qui pourrait attendre l’être humain dans le futur. Cette exposition a pour but de permettre aux visiteurs de vivre une expérience interactive à l’aide de plusieurs jeux multimédias qui permettent, entre autres, la simulation de greffes de cellules souches ou encore l’intégration d’implants. Pour en savoir plus et réserver vos billets, cliquez ici!

  L'art canadien dans tous ses états...

Le Musée des beaux-arts du Canada propose un panorama inédit de l'art fait au pays. Près d’un millier de peintu  res, sculptures, photographies et installations sont regroupées dand des expositions spéciales, montées à partir d'œuvres des collections du Musée, ou empruntées à différentes institutions, dont le Musée canadien de l’histoire, Bibliothèque et Archives Canada, de même que le Musée McCord et le Musée des Ursulines de Québec. Le public est convié, entre autres, à Des temps immémoriaux jusqu’en 1967 (photo de droite) qui présente plus de 600 œuvres d’artistes, dont, Tom Thomson, Emily Carr, Norval Morrisseau et Daphne Odjig, en plus   d’acquisitions récentes dont Manteau de chasse par un artiste Naskapi inconnu (œuvre qui remonte aux années 1840). Cette exposition s’ouvre le 15 juin. Une autre expo, intitulée De 1968 à nos jours, réunit plus de 150 œuvres de toutes formes. Depuis le mouvement de l’art féministe des années 1970 jusqu’à l’art inuit d’aujourd’hui, on promet de révéler la richesse des collections d’art canadien et autochtone « dans toute sa splendeur ». Parmi les pièces incontournables, soulignons L’iceberg nord-américain de Carl Beam, l’œuvre sur papier Sans titre (La série de porcelaines fantaisistes) de Shary Boyle et les sculptures Transmutation et Vienne de Brian Jungen inspirées de squelettes de baleines et réalisées avec des chaises de plastique blanc. Cette exposition commence le 3 mai. Les amateurs de photos ne seront pas en reste, car dès le 7 avril le Musée fait place à La photographie au Canada, 1960-2000 (photo de gauche), réunissant une centaine d’œuvres de 71 artistes, dont Raymonde April, Edward Burtynsky, Lynne Cohen, Angela Grauerholz, Michael Snow, Jeff Wall et Jin-me Yoon. Organisée par l’Institut canadien de la photographie, cette expo rend hommage à la diversité de la pratique de la photographie au Canada sur une période de quatre décennies. Nos chefs-d'œuvre, nos histoires, au Musée des beaux-arts du Canada. Pour en savoir plus, cliquez ici!

  Revivre Expo 67...

Cinquante ans après la célèbre Exposition universelle de Montréal, le Musée Stewart commémore Expo 67. À l'aide d'artéfacts, de photos-souvenirs, d’affiches et d’extraits d’archives, cette exposition, organisée en partenariat avec l’Office national du film du Canada (ONF) se veut une occasion unique de plonger ou replonger dans l'ambiance d'un des événements marquants de l'histoire de Montréal. D'autre part, dans la cour du Musée Stewart, place à Expo 67 - Tout un chantier! Il s'agit d'une exposition de grandes photos témoignant du défi colossal que représentait l'aménagement d'Expo 67. En complément, des visites guidées de l’île Sainte-Hélène seront proposées au public pour redécouvrir les anciens sites d’Expo 67. Donc, deux expositions liées à cet événement historique sont concoctées par le Musée Stewart, du 26 avril au 8 octobre, soit : Expo 67 - Rêver le monde et Expo 67 - Tout un chantier! Pour en savoir plus, cliquez ici!


  Une exposition consacrée à l'un des plus célèbres Montréalais

Leonard Cohen – Une brèche en toute chose/A Crack in Everything, tel est le titre de l'exposition qu'offrira le MAC, dans le cadre des festivités du 375e de Montréal. Produite par le Musée d'art contemporain, cette exposition pluridisciplinaire permettra à l'institution de proposer au public « un corpus d’œuvres inédites expressément commandées et conçues par des artistes locaux et internationaux qui s’inspireront de l’esthétique et des thèmes récurrents dans l’œuvre du grand maître. Ces artistes proviendront du domaine des arts visuels, de la performance, de la musique, de l’écriture et du cinéma, offrant ainsi au visiteur une expérience dynamique, participative, globale et immersive... Le MAC est extrêmement heureux de l’engagement de Leonard Cohen dans ce projet. Son aval permettra au Musée de plonger dans l’œuvre de ce grand artiste... » Leonard Cohen – Une brèche en toute chose/A Crack in Everything, sera à l'affiche du MAC, à l'automne 2017. Pour en savoir plus, cliquez ici!

Artplugs.com : Site gratuit d'emplois dans le domaine des arts graphiques et du marketing. Trouvez des emplois et contrats facilement et rapidement. Artplugs.com : Site gratuit d'emplois dans le domaine des arts graphiques et du marketing. Trouvez des emplois et contrats facilement et rapidement.
Andre Lemire Immobilier : Andre Lemire Immobilier Montreal Quebec Residentiel Commercial
5kards : 5kards : Impression en ligne - Online printing
Studio de beaute Flash: Coiffure, Bronzage, Massotherapie, Maquillage, Electrolyse, Esthetique, Soins des mains et des pieds Studio de beaute Flash: Coiffure, Esthetique, Bronzage
Studio Therapeutique Canin: toilettage chiens et chats sans anesth�sie, soins des griffes, massage Studio Therapeutique Canin: toilettage chiens et chats sans anesth�sie, soins des griffes, massage
Pixotheque : Pixotheque - des centaines d'images professionnelles pour vos concepts publicitaires. Photographes : transformez votre passe-temps en comptant grace a notre syst�me de partage des profits.
Publicité
Design et conception © 2006 Translucide Design